jeudi 30 juin 2016

Ciel d’acier / Michel Moutot – Arléa, 2016




1886 : Manish découvre le métier des monteurs d’acier sur le nouveau pont du Saint-Laurent. Il prouvera à ces travailleurs blancs de tous pays que les Indiens peuvent faire partie des meilleurs Ironworkers.
1970 : Jack (Tool) LaLiberté construit le World Trade Center. Il a tout tenté pour obtenir ce job de rêve. Il tente de convaincre son fils aîné d’en faire son métier en l’introduisant sur le chantier presque terminé.
2001 : John (Cat) LaLiberté voit les Twin Towers s’écrouler. Il se précipite sur place avec des collègues afin d’aider à dégager les survivants ; ce qui est au départ un acte désintéressé deviendra son métier sur plusieurs mois. Il part, dans les décombres, à la recherche de la clef à mâchoire de son père, soudée au sommet de la tour Nord.
A travers les yeux de ces trois générations de Mohawks (terme anglicisé), tribu iroquoise, nous découvrons leur implication dans la construction des Amériques. Constructeurs dans leur tribus des maisons longues, ils feront partie intégrante de la grande famille des Ironworkers (travailleurs d’acier), aussi appelés Skywalkers (marcheurs du ciel) ou monteurs d’acier. Ils construiront et déconstruiront New York, puisque les immeubles à remplacer doivent être démontés.

Un roman très intéressant et prenant : j’ai été impliquée dans ces trois récits croisés sans m’en rendre compte. A lire.

jeudi 16 juin 2016

Travailler tue / Yvan Robin - Lajouanie, 2015, 18€


Un salarié responsable du secteur sécurité d'une grande entreprise de bâtiment baigne dans le marasme jusqu'à l'irréparable. S'ensuit une descente aux enfers.
Une bonne description d'un pervers narcissique ne supportant plus la pression de son job et la perversion des autres. Le héros devient alors encore plus horrible que ses employeurs.
C'est vous qui voyez...

jeudi 2 juin 2016

[In]oubliable / Jessica Brody - Au Diable Vauvert, 2016


[In]accessible T.2

Séra se  réveille sur un grabat aux côtés de Zen, en 1609. Le travail à la ferme lui convient assez, mais la maîtresse de maison semble la considérer comme anormale. Quand Zen tombe malade et qu’elle est condamnée pour sorcellerie pour avoir fait une démonstration de force en public, elle en vient à appeler à l’aide ses anciens créateurs et tortionnaires du labo Diotech (soit technologie de Dieu).
Ses prières sont exaucées et elle se réveille en 2034, sous la coupe d’un homme magnifique dont elle ne peut échapper. Contrairement à ses précédents geôliers, celui-ci est comme elle, « en mieux ». Fort, parfait et dépourvu de sentiments, il ne la laisse pas s’échapper. Mais si la réponse à la maladie de Zen et à sa liberté se trouvait enfermée au fond de son propre crâne ?

Un sujet qui n’est pas nouveau mais un roman qui sait s’adresser à son public (lycéen et plus). Quand une femme « parfaite » se comporte de façon imparfaite, on peut s’attendre à une révolution… le roman fonctionne assez bien en one shot, puisque je ne me suis rendue compte qu’il y avait un tome 1 qu’en consultant Internet. Du coup, la fin qui me paraissait psychologiquement violente et inutilement sacrificielle me laisse maintenant entrevoir un tome 3… 

jeudi 26 mai 2016

Le Duc de Fer / Meljean Brook - J'ai Lu, 2012

"Angleterre, 1901. Les invasions de la Horde ont ruiné le pays. Nombreux sont ceux qui ont fui devant ce peuple barbare. D’autres restent et se battent. Comme Rhys Trahaearn, surnommé le duc de Fer, devenu un héros depuis qu’il a vaincu les forces ennemies. Alors que le pays se relève lentement, les ténèbres demeurent. Au côté de la sublime détective Mina Wentworth, le hors-la-loi enquête sur un meurtre des plus obscurs."

Le fond de l'histoire, intéressant (Steampunk, enquêtes, piraterie, métissage, racisme, et même une pointe de féminisme) est gâché par un personnage principal à claquer (THE Duc de Fer), alors que celui de Mina, pourtant intéressant, aurait mérité d’être développé et non de finir quasi soumise.
Les scènes de sexe peuvent être ridicules...
J'aime le steampunk et le fantastique, j'aime la bit-lit, mais pas les persos féminins qui, au lieu de développer leur force, finissent dépendantes !
Dommage.

jeudi 19 mai 2016

Ce qu'on a trouvé dans le canapé, puis comment on a sauvé le monde / Henry Clark - Les Grandes Personnes, 2015


En attendant leur bus pour le collège, Fiona, Freak et River repère un canapé vert dans la rue. Est-ce l'habitant bizarre de la maison non moins bizarre juste à côté qui s'en est débarrassé ? Le canapé est aussitôt investi. Et comme tout bon canapé, il cache dans ses recoins de nombreux trésors, comme un crayon couleur courgette ultra-rare et un domino numéro 6. 


En cherchant à voir ce que le crayon pourrait leur rapporter, les trois collégiens se retrouvent confrontés au bizarre Alf, à l'intelligent canapé Guernica, à un fou voulant dominer la Terre, une nourriture industrielle louche, des téléphone mobiles qui vous font danser des flash-mob aux endroits les plus inattendus...

Excellent pour les 10/14 ans !